Entreprenariat agricole et financement: comment s’y prendre?

Le continent africain vu à travers les média internationaux, vie une succession de crise et de déboire effarant (la pauvreté, le chômage des jeunes, la faim et la malnutrition etc.).  Elle n’est pas au mieux de sa forme. Eh bien l’agriculture aussi en pâtis. Des jours tristes pour le continent qui se trouve au bas de l’échelle sur la courbe de croissance économique. pourtant l’Afrique dispose de 60% des terres arables du monde et d’une population en net progression (un vrai atout de jeunesse). Pour concilier cet atout de jeunesse avec le développement économique, le développement agricole est la seule issue possible.

images

Au Bénin, la politique pour l’emploi des jeunes met un accent spécial sur l’entreprenariat agricole. Le gouvernement se donne pour défis de réduit considérablement le chômage et de booster la croissance économique. Mais en écoutant les discours quotidiens et en lisant chacun et tous,  je me rends compte que la question du financement dérange très fort les esprits. Assurément qu’elle constitue une gêne au développement des initiatives dans le domaine agricole, mais c’est aussi une question à prendre avec beaucoup de tact pour les jeunes entrepreneurs. N’est-ce pas le moment idéal pour un jeune entrepreneur de faire parler de ses talents novateurs et d’être par surcroît proactif?

pour arriver à résoudre le problème de manque de financement posé par mes pairs, je crois qu’il existe des alternatives qu’on peut toujours explorer. Je met un accent particulier sur l’environnement immédiat de l’entrepreneur. Mais avant d’en venir là, j’ai pu identifier dans l’ordre normale de recours, les sources possibles de financement.

(I) L’entrepreneur: je ne m’en lasserais jamais de le dire, le meilleur moyen pour un entrepreneur de trouver le financement ou d’attirer les investisseurs est d’accoucher son idée d’entreprise avec le peu de ressource dont il dispose. Il n’est de meilleur garanti que la motivation et le sérieux qu’on y met. J’adhère à la proposition selon laquelle, on peut entreprendre à partir de 0f. En plus l’entrepreneur a eu le temps de mieux cerner les risques liés à son projet. C’est possible alors pourquoi ne pas essayer?

(II) associés/actionnaires: la première ressource épuisée, les entrepreneurs agricoles ont d’autres possibilités qui s’offrent à eux. Ils peuvent s’associer entre eux avec des bases bien précis et consensuelles. Mais mieux encore, diviser le coût global du projet constitué en parts/actions afin d’intéresser des amis et ou des proches. L’association pour la mise en œuvre d’entreprise agricole est fortement encouragé. les raisons sont diverses: comme le fameux  dicton «l’union fait la force ».

(III) La famille: elle constitue la source de financement non moins négligeable à laquelle l’entrepreneur pourrait faire recours. Vous avez certainement dans votre famille quelqu’un qui pourrait bien accepter de vous donner un coup de main. Vous garderai peut-être pour réserve que la crise de confiance limite! Mais aviez-vous déjà commencé quelque chose? Si oui alors je vous encourage à chercher. Si non alors ne perdez plus de temps.

Je n’oublierai cependant pas les IMF, les banques et les bailleurs de fonds nationaux qui sont malheureusement les premiers réflexes quand on aborde les sujets ayant trait au financement ce qui ne devrait pas être le cas. C’est en effet les derniers recours auxquels les jeunes primo entrepreneurs doivent saisir quand toutes les autres ressources ont fini d’être exploitées. Mais de façon synthétique, faudra retenir que le financement n’est qu’une question d’endurance  assujettie à des sacrifices préalable du ou des promoteurs. pour en bénéficier, il faut donc être réaliste dans son idée d’entreprise, démontrer de tout le sérieux digne d’un homme de confiance, être exigeant envers sa propre personne, rigoureux. Garder toujours à l’esprit qu’une entreprise ne naît pas grand mais qu’elle évolue au grée de la motivation et de la rigueur dont on investit pour atteindre ses beaux jours. Et être conscient que celui qui investi dans un projet, mérite de rentrer au plus vite en possession de ses fonds.

L’entreprenariat agricole étant aujourd’hui une porte de sortie honorable pour les jeunes, il faudra faire preuve de bonne volonté et de créativité. La meilleur manière de trouver le financement est de commencer par ses maigres ressources. c’est le préalable pour attirer des investisseurs. dès lors que cette étape est franchi, prenez un stylo et un papier et listez toutes les personnes susceptibles de vous porter des aides au sein de votre entourage immédiat. Faites le point et vous aurez raison d’avoir essayé.

Publicités

3 réflexions sur “Entreprenariat agricole et financement: comment s’y prendre?

  1. Ariel-D dit :

    Ton billet est très intéressant et je m’accorde à tes propositions. Se lancer avec les ressources (intellectuelle, financière, matérielle, humaine) dont on dispose est une réelle alternative pour non seulement en arriver à faire ce qu’on désire mais pour surtout attirer des partenaires clés qui peuvent aider à avancer car on y voit tout le sérieux, la détermination et la rigueur qui y sont mis. Cela je dirai même doit être applicable à toute idée d’amélioration de la situation des autres et de soi.

    J'aime

    • juvencioa dit :

      Assurément, la logique voudrais qu’on mette le fardeau sur le genou avant de penser à se faire aider (dicton populaire fon). Nos pairs doivent pouvoir se donner à fond dans la perspective du potentiel de réussite en entreprenariat. Merci Ariel-D pour cette contribution.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s